• Erwan Derrien

Publicités WTF


Pour mettre en lien avec la formation souhaitée en management de marketing de communication et ma volonté de lier ma passion à mon travail, je vous propose de mettre en avant un secteur très développé au Japon la publicité et la communication à travers les mangas.


Quels que soient les marchés, les entreprises ou les produits, les marques japonaises ont apporté au monde la notion de qualité. Cette quête d'excellence dans la qualité des produits a débuté dans les années quatre-vingt. Le Japon en avait assez d'être considéré comme l'usine du monde dès lors, les marques se sont fixé comme objectif de devenir les leaders mondiaux sur la qualité, le «zéro défaut» et le «juste à-temps».

En parallèle la publicité est omniprésente et très codifiée. Reflet d'une société partagée entre traditions et modernité, cette publicité est très particulière, elle trouve ses sources dans une communication ancestrale et ne cesse de se renouveler grâce aux avancés technologiques.

Ça a commencé dans les années 1900 par les kanpan, des affiches publicitaires, puis kanban des panneaux en fonte, publicitaires qui se trouvent majoritairement en campagne. Ensuite dans les années 50 ce fut au tour des kanpan s’inspirant du Pop art (Andy Warhol). Dans les années 60 ce fut le début des publicités de l’électroménager et donc l’apparition d’entreprises telles que Sony et Toshiba. Et à partir des années 70-80 le manga arrive dans la publicité, c’est pour moi le début d’une stratégie de marketing de communication très importante qui fait son apparition grâce à deux facteurs clés selon moi qui sont le manga et l’animation. Outre le fait qu’après qu’il y est eu des égéries, je vais me focaliser sur les mangas.


En effet le manga existe depuis l’époque Nara (antiquité), par le biais des emakimono des rouleaux narratifs peints. Dans les années 45, le manga d’après guerre fait son apparition afin de critiquer la Seconde Guerre mondiale, peu à peu en fonction du contexte économique et sociale les mangas se multiplient. Les mangas sont classés par genre et les chapitres sont publiés hebdomadairement ou mensuellement dans des recueils de chapitres, on retiendra ici le nom du fondateur du manga, Osamu Tezuka (Astro boy, Roi Leo, Black Jack…) qui ensuite se mettra à retranscrire certains de ses mangas en série d’animation. Parallèlement un autre homme va avoir un beau parcours dans le secteur cinématographique, Monsieur Eiji Tsuburaya, père du cinéma d’effets spéciaux japonais. Ce sentiment d’effet titanesque, de créatures hors normes, de combats spatio-terrestres, vous connaissez sans doute Ultraman, Godzilla, les Powers Rangers. Cet homme a affuté un savoir faire, plus précisément il créé des maquettes qui sont filmées puis avec l’ajout de calques représentant différents paysages du Japon, permettent de réaliser des monstres en trains de détruire des villes entières sans pour autant sortir du box office. Pour cette époque ce fut une grande nouveauté. Ensuite est venue l’idée de réaliser des courts métrages, qui plus tard s’appelleront Animés. Le 15 juin 1985, le studio Ghibli est né par les fondateurs Hayao Miyazaki et Isao Takahata, le manga devient de plus en plus important et inspire de nombreux éditeurs. Le manga peut retranscrire les faits divers, les problèmes politiques, partager les traditions, les religions, la culture, les faits économiques et sociales d’un pays, elle s’inspire également du cinéma américain et des bandes dessinées occidentales.


De part les mangas qui se vendent comme des petits pains, à la sortie d’une nouvelle licence, ou de mettre en avant un manga existant ; au Japon on n’hésite pas à le montrer. Des magasins entiers, ou des restaurants éphémères font leur apparition et n’hésitent pas à inventer des produits dérivés inédits ou des recettes de cuisines inédites pour l’éloge d’un manga, d’une courte durée.

Cette stratégie de communication fonctionne très bien. Que ce soit les Japonais, les touristes et ceux qui suivent/participent à ce genre d’événements à travers le web, ce sont toutes des cibles potentiels et donc des clients potentiels ou vecteurs d’informations.

Les produits dérivées peuvent aller du simple porte clés, à la figurine, jusqu’aux voitures customisées. Ce qui montre l’existence d’un marché juteux et qui fonctionne encore très bien. Le manga est selon moi un un pilier de la culture japonaise, il est présents dans l’éducation au Japon, dans les règlements de vie en société, il peut représenter la mascotte d’une ville ou arborer fièrement les moyens de transports. Ce qui est le plus intéressant, c’est de modifier le paysage d’une rue au Japon et d’en faire par exemple une scène  connue d’un manga où par exemple la retranscription d'un champ de batailles est uniquement monté dans le but de vendre un baume après rasage (virilité et puissance).

Cet aspect événementiel est très développé au Japon et très peu en France. Je souhaiterai donc par le biais des expositions, des événements déjà existante en rapport avec le Japon d’essayer de pouvoir intégrer ce côté décalé dans mes futurs projets de marketing de communication en restant respectueux des traditions et en ajoutant une petite touche de modernité. Ceci n’est encore qu’un projet mais un membre du service culturel de ma ville, m’a proposé de participer à la mise en place d’une exposition en rapport avec le manga. Afin de toucher le maximum de visiteurs je souhaiterai mettre en avant la cinématographie avec le cinéma de ma ville, les auteurs de bandes dessiné peu connues dans l’Oise, les youtubers qui pourront faire leurs critiques correspondant à leurs domaines de prédilections et les maisons d’éditions qui voudront bien jouer le jeu.

Cela permettra de mettre en lien le sujet principale : le manga, de sa création, de sa diffusion, de son importance et de son succès.

Tous ces choix me permettront de valoriser le manga et d’ajouter une plu value à mon CV et de m’affirmer dans mon parcours professionnel.


Don't be shy
Contact me to discuss for a possible project/job or learn more about my work.

© 2019 by Erwan DERRIEN. Legal Notices

Webdesign - Marketing - Communication - Digital - SEO - Inbound - Print - Web

  • Gris LinkedIn Icône
  • Grey Pinterest Icon